10 ans – Lancement de la Plateforme Amériques-Caraïbes

255
Crédit : ONUSIDA. De gauche à droite : Hakima Himmich, Présidente de Coalition PLUS, Michel Sidibé, Directeur exécutif d'ONUSIDA et Amira Herdoiza, Directrice de Kimirina.

Fin octobre 2018, Kimirina, membre de Coalition PLUS en Equateur, a lancé officiellement à Quito la Plateforme Amériques-Caraïbes dans le cadre d’un cycle d’événements organisés pour marquer les 10 ans de notre coalition. Cette initiative s’inscrit dans la continuité du dispositif des Plateformes géographiques, porté par Coalition PLUS et ses membres depuis 2014.

 

Une nouvelle Plateforme de renforcement des capacités

Pilotée par Kimirina, la Plateforme Amériques-Caraïbes compte à ce jour 3 autres associations membres, également membres de Coalition PLUS : AIDES (France), la COCQ-SIDA (Québec, Canada) et IDH (Bolivie). En se regroupant au sein de cette Plateforme, ces organisations de lutte contre le sida, pionnières dans leurs pays respectifs, ont souhaité mutualiser leurs forces et expertises pour impacter durablement la dynamique de l’épidémie, en particulier auprès des communautés les plus vulnérables.  Ensemble, les associations membres de la Plateforme Amériques-Caraïbes seront ainsi amenées à mener des actions groupées de plaidoyer et de recherche communautaire. A terme, la Plateforme aura aussi vocation à mobiliser et à renforcer les capacités d’autres organisations de lutte contre le sida actives dans la région.

 

Un événement en présence des soutiens institutionnels 

Présent pour l’occasion, Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA, a salué cette initiative qui “ouvre la voie à une recherche de meilleure qualité, à un plaidoyer coordonné et au renforcement des organisations de la société civile en Amérique latine et dans les Caraïbes”. Il a également pu se rendre sur le terrain, à la rencontre des intervenants en santé communautaire, de Kimirina.

Lire notre article sur le backpacking, une technique de dépistage communautaire développée par Kimirina

Lire l’article d’ONUSIDA sur l’action en santé sexuelle et dépistage communautaire de Kimirina

 

Des efforts de plaidoyer fructueux 

La ministre de la Santé équatorienne, Verónica Espinosa Serrano, également présente, a annoncé pour l’occasion le lancement officiel d’un Plan stratégique national multisectoriel de lutte contre le VIH/sida. Une avancée pour combattre l’épidémie dans le pays, obtenue grâce aux efforts de plaidoyer de Kimirina.

Enfin, une rencontre à la résidence de l’Ambassadeur de France en Equateur a permis de rappeler l’engagement historique et essentiel de la France dans la lutte mondiale contre le sida. Nous espérons que cet engagement sera réaffirmé avec force lors de la prochaine Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, en octobre 2019.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.