10 ans – En Roumanie, les campagnes militantes de Coalition PLUS exposées

322
Crédit photo : Alin Olaru

Des campagnes pour combattre l’indifférence

Pour marquer les 10 ans de Coalition PLUS, notre membre en Roumanie ARAS a souhaité présenter le militantisme de la lutte contre le VIH/sida dans toute sa diversité. Ainsi, l’association a organisé en juin dernier une exposition d’affiches militantes, en partenariat avec l’Ambassade de France en Roumanie et l’Institut Français de Bucarest. Collectées auprès de Coalition PLUS et de ses membres, ces affiches sont représentatives des actions menées par notre coalition pour combattre l’indifférence face à l’épidémie.

Créatives, provocatrices, drôles ou émouvantes, nos campagnes visent toujours le changement individuel et la mobilisation collective pour transformer la société et construire, ensemble, un monde sans sida.

Télécharger le catalogue de l’exposition

Le vernissage de l’exposition, qui au eu lieu le 5 juin, a été suivi d’une projection avec les étudiants-es et les équipes d’ARAS du film de Robin Campillo, 120 Battements par minute, puis d’une diffusion du film Mauvais Sang, de Leos Carax.

 

ARAS : un engagement de plusieurs décennies pour la prévention et l’accès aux droits des patients-es

Lors de l’ouverture de l’exposition, Maria Georgescu, Directrice exécutive d’ARAS, est revenue sur l’histoire et l’action de l’association. Cheville ouvrière de la lutte contre le virus, mais aussi contre les lourdeurs d’un système qui exclut les personnes les plus touchées, ARAS est aujourd’hui le principal fournisseur de services de réduction des risques auprès des personnes usagères de drogues en Roumanie. Elle agit aussi sans relâche pour le développement de services sociaux et médicaux en direction des personnes touchées par le VIH, la tuberculose et les hépatites.

Ecouter le reportage de Radio Romania International sur l’épidémie de VIH/sida en Roumanie :

Coalition PLUS : 10 ans de lutte pour un monde sans sida

Coalition PLUS a été fondée en 2008, au moment-même où la science démontrait qu’une personne séropositive sous traitement efficace ne transmet pas le VIH (TasP). Dès lors, une nouvelle ère s’annonçait : il était enfin possible d’arrêter l’épidémie.

Dans une interview à RFI, Vincent Pelletier, Directeur général de Coalition PLUS, a rappelé cette grande découverte, mais aussi les raisons d’être de notre coalition.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.