Selon un économiste du FMI, taxer les transactions financières, c’est faisable !

Un rapport publié par un économiste du FMI ce jeudi 4 août indique que taxer les transactions financières est tout à fait possible d’un point de vue pratique. Il recommande d'avoir "une législation cohérente" et de prévoir des sanctions appropriées pour éviter le contournement de la taxe.
Un rapport publié par un économiste du FMI ce jeudi 4 août indique que taxer les transactions financières est tout à fait possible d’un point de vue pratique. Il recommande d'avoir "une législation cohérente" et de prévoir des sanctions appropriées pour éviter le contournement de la taxe.

Conférence IAS 2011 : Dépister plus, dépister mieux !


Quelles stratégies pour dépister plus et mieux ?
C’était la question posée dans une session du lundi 18 juillet.


Quelles stratégies pour dépister plus et mieux ?
C’était la question posée dans une session du lundi 18 juillet.

G20 : Taxer la spéculation pour redistribuer les richesses

Aujourd'hui 22 juin, des associations partenaires de la campagne « Robin des bois » pour la taxe sur les transactions financières (Oxfam, ATTAC et d'autres associations qui soutiennent la campagne) organisent un rassemblement citoyen au Jardin des Tuileries. Elles protestent contre l'attentisme du G20 face à la spéculation, au moment où se réunissent à Paris les ministres de l'agriculture des vingt pays les plus riches.  

AIDES, Sidaction, Solthis, Solidarité Sida et Coalition PLUS sont solidaires du rassemblement des Tuileries.Aujourd'hui 22 juin, des associations partenaires de la campagne « Robin des bois » pour la taxe sur les transactions financières (Oxfam, ATTAC et d'autres associations qui soutiennent la campagne) organisent un rassemblement citoyen au Jardin des Tuileries. Elles protestent contre l'attentisme du G20 face à la spéculation, au moment où se réunissent à Paris les ministres de l'agriculture des vingt pays les plus riches.  

AIDES, Sidaction, Solthis, Solidarité Sida et Coalition PLUS sont solidaires du rassemblement des Tuileries.

Sans engagement clair, la résolution sur la Taxe sur les Transactions Financières est une...



Hier, mardi 14 juin, l’Assemblée Nationale a adopté à la quasi-unanimité la résolution sur la mise en place d’une Taxe sur les Transactions Financières (TTF) présentée et déposée conjointement par le PS et le SPD Allemand.


Hier, mardi 14 juin, l’Assemblée Nationale a adopté à la quasi-unanimité la résolution sur la mise en place d’une Taxe sur les Transactions Financières (TTF) présentée et déposée conjointement par le PS et le SPD Allemand.

La France et les Nations Unies s’engagent à soigner 15 millions de maladesLa France...



New York, 9 juin 2011

Sarkozy doit convoquer un sommet spécial, et taxer les transactions financières



New York, 9 juin 2011

Sarkozy doit convoquer un sommet spécial, et taxer les transactions financières

Le franc succès de la soirée « Sidaction Maroc 2010 » de l’ALCS



L’ALCS se félicite du succès de la soirée Sidaction Maroc 2010 produite par 2M et diffusée le 17 décembre sur 2M et 2M Maroc. L’émission, parrainée par Gad Elmaleh et brillamment animée par le duo Choumicha et Ali Baddou, a connu la participation gracieuse d’un grand nombre d’artistes et d’invités de marque aussi bien du Maroc que de l’étranger.

Les valeurs qui nous animent

Nos valeurs
Les Fondateurs rappellent également que l’action de l’Union repose sur le partage par les Adhérents des valeurs fondatrices suivantes :
Démarche communautaire
Elle est au cœur de l’action des Adhérents de l’Union et a pour but d’impliquer les personnes infectées, affectées ou vulnérables à l’infection au VIH/sida tout à la fois dans l’expression de leurs problèmes de santé, la définition de leurs besoins, leurs priorités, mais aussi dans la prise de décision, ainsi que la réalisation et l’évaluation des actions de santé visant la lutte contre le VIH/sida dans le cadre d’une approche globale et un objectif de transformation sociétale.
Impartialité
Les Adhérents de la Coalition ne font aucune distinction de nationalité, de race, de genre, de religion, de condition sociale, d’appartenance politique, d’identité culturelle, de sexualité, de style de vie. Elles ne font également aucune distinction entre les personnes auprès desquelles elles s’engagent au regard de leurs choix thérapeutiques. Leur principale mission est d’apporter soutien et assistance à toute personne atteinte ou particulièrement vulnérable par rapport à l'infection VIH/sida.
Indépendance
Afin de préserver sa liberté dans ses choix d’actions et les moyens mis en œuvre pour les réaliser, les Adhérents de la Coalition sont indépendants de toute famille religieuse, morale, politique ou scientifique.
Confidentialité
Les Adhérents de la Coalition assurent l’anonymat des personnes qu’elles soutiennent ainsi que la confidentialité de leur action auprès d’elles, à l'intérieur comme à l'extérieur des associations. Cette règle, établie dans le souci du respect de la protection des personnes, ne constitue néanmoins pas un obstacle à la remontée des informations et des dysfonctionnements sur les situations que vivent les personnes atteintes et leurs proches, base de l'action militante de l’Union.
Liberté d’expression
La Coalition est un espace de libre confrontation des idées et des choix sur toutes les questions liées à l'infection VIH/sida.
Les Fondateurs rappellent que l’action de l’Union repose sur le partage par les Adhérents des valeurs fondatrices suivantes :

Démarche communautaire
Elle est au cœur de l’action des Adhérents de l’Union et a pour but d’impliquer les personnes infectées, affectées ou vulnérables à l’infection au VIH/sida tout à la fois dans l’expression de leurs problèmes de santé, la définition de leurs besoins, leurs priorités, mais aussi dans la prise de décision, ainsi que la réalisation et l’évaluation des actions de santé visant la lutte contre le VIH/sida dans le cadre d’une approche globale et un objectif de transformation sociétale.

Impartialité
Les Adhérents de la Coalition ne font aucune distinction de nationalité, de race, de genre, de religion, de condition sociale, d’appartenance politique, d’identité culturelle, de sexualité, de style de vie. Elles ne font également aucune distinction entre les personnes auprès desquelles elles s’engagent au regard de leurs choix thérapeutiques. Leur principale mission est d’apporter
Nos valeurs
Les Fondateurs rappellent également que l’action de l’Union repose sur le partage par les Adhérents des valeurs fondatrices suivantes :
Démarche communautaire
Elle est au cœur de l’action des Adhérents de l’Union et a pour but d’impliquer les personnes infectées, affectées ou vulnérables à l’infection au VIH/sida tout à la fois dans l’expression de leurs problèmes de santé, la définition de leurs besoins, leurs priorités, mais aussi dans la prise de décision, ainsi que la réalisation et l’évaluation des actions de santé visant la lutte contre le VIH/sida dans le cadre d’une approche globale et un objectif de transformation sociétale.
Impartialité
Les Adhérents de la Coalition ne font aucune distinction de nationalité, de race, de genre, de religion, de condition sociale, d’appartenance politique, d’identité culturelle, de sexualité, de style de vie. Elles ne font également aucune distinction entre les personnes auprès desquelles elles s’engagent au regard de leurs choix thérapeutiques. Leur principale mission est d’apporter soutien et assistance à toute personne atteinte ou particulièrement vulnérable par rapport à l'infection VIH/sida.
Indépendance
Afin de préserver sa liberté dans ses choix d’actions et les moyens mis en œuvre pour les réaliser, les Adhérents de la Coalition sont indépendants de toute famille religieuse, morale, politique ou scientifique.
Confidentialité
Les Adhérents de la Coalition assurent l’anonymat des personnes qu’elles soutiennent ainsi que la confidentialité de leur action auprès d’elles, à l'intérieur comme à l'extérieur des associations. Cette règle, établie dans le souci du respect de la protection des personnes, ne constitue néanmoins pas un obstacle à la remontée des informations et des dysfonctionnements sur les situations que vivent les personnes atteintes et leurs proches, base de l'action militante de l’Union.
Liberté d’expression
La Coalition est un espace de libre confrontation des idées et des choix sur toutes les questions liées à l'infection VIH/sida.
Les Fondateurs rappellent que l’action de l’Union repose sur le partage par les Adhérents des valeurs fondatrices suivantes :

Démarche communautaire
Elle est au cœur de l’action des Adhérents de l’Union et a pour but d’impliquer les personnes infectées, affectées ou vulnérables à l’infection au VIH/sida tout à la fois dans l’expression de leurs problèmes de santé, la définition de leurs besoins, leurs priorités, mais aussi dans la prise de décision, ainsi que la réalisation et l’évaluation des actions de santé visant la lutte contre le VIH/sida dans le cadre d’une approche globale et un objectif de transformation sociétale.

Impartialité
Les Adhérents de la Coalition ne font aucune distinction de nationalité, de race, de genre, de religion, de condition sociale, d’appartenance politique, d’identité culturelle, de sexualité, de style de vie. Elles ne font également aucune distinction entre les personnes auprès desquelles elles s’engagent au regard de leurs choix thérapeutiques. Leur principale mission est d’apporter

En direct du Conseil d’Administration du Fonds mondial à Sofia, Bulgarie

La Coalition PLUS participe ces jours-ci au Conseil d'Administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, qui apporte la trithérapie à plus de 4 millions de malades.
Hier, plus de 600 activistes bulgares ont manifeste devant le CA, et remis un mémorandum au président du Fonds mondial. Ils refusent que le Fonds laisse à l’abandon les pays récemment entrés dans l'Union Européenne. L’association ARAS en Roumanie, adhérente de la Coalition PLUS est ainsi confrontée au même dilemme que les associations bulgares. PLUS est sorti du CA pour aller manifester avec eux !
Aujourd'hui commencent les négociations entre pays riches et pays pauvres, pour savoir si le rythme de financement allait être soutenu ou freiné en passant de tous les 12 mois à tous les 18 mois. PLUS prône une accélération des rounds, afin que des pays comme la République Démocratique du Congo puissent présenter de nouveaux projets et donc de nouvelles demandes de financement. Les Etats-Unis se prononcent en faveur d’un ralentissement majeur des financements. La France soutient le statut quo (tous les 12 mois, comme aujourd'hui). Les négociations s'annoncent difficiles.
Une lueur d'espoir cependant sur la sortie de la crise budgétaire dans laquelle la lutte mondiale contre le sida se trouve plongée : la taxation des transactions financières. Le président du G20 (le groupe des 20 pays les plus riches du monde) a annoncé en novembre qu'il souhaitait qu'une telle taxe soit introduite au profit des pays pauvres, et qu'il allait la proposer rapidement aux autres pays du groupe. Raison de plus pour continuer le combat !
La Coalition PLUS participe ces jours-ci au Conseil d'Administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, qui apporte la trithérapie à plus de 4 millions de malades.



Hier, plus de 600 activistes bulgares ont manifeste devant le CA, et remis un mémorandum au président du Fonds mondial. Ils refusent que le Fonds laisse à l’abandon les pays récemment entrés dans l'Union Européenne.
La Coalition PLUS participe ces jours-ci au Conseil d'Administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, qui apporte la trithérapie à plus de 4 millions de malades.
Hier, plus de 600 activistes bulgares ont manifeste devant le CA, et remis un mémorandum au président du Fonds mondial. Ils refusent que le Fonds laisse à l’abandon les pays récemment entrés dans l'Union Européenne. L’association ARAS en Roumanie, adhérente de la Coalition PLUS est ainsi confrontée au même dilemme que les associations bulgares. PLUS est sorti du CA pour aller manifester avec eux !
Aujourd'hui commencent les négociations entre pays riches et pays pauvres, pour savoir si le rythme de financement allait être soutenu ou freiné en passant de tous les 12 mois à tous les 18 mois. PLUS prône une accélération des rounds, afin que des pays comme la République Démocratique du Congo puissent présenter de nouveaux projets et donc de nouvelles demandes de financement. Les Etats-Unis se prononcent en faveur d’un ralentissement majeur des financements. La France soutient le statut quo (tous les 12 mois, comme aujourd'hui). Les négociations s'annoncent difficiles.
Une lueur d'espoir cependant sur la sortie de la crise budgétaire dans laquelle la lutte mondiale contre le sida se trouve plongée : la taxation des transactions financières. Le président du G20 (le groupe des 20 pays les plus riches du monde) a annoncé en novembre qu'il souhaitait qu'une telle taxe soit introduite au profit des pays pauvres, et qu'il allait la proposer rapidement aux autres pays du groupe. Raison de plus pour continuer le combat !
La Coalition PLUS participe ces jours-ci au Conseil d'Administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, qui apporte la trithérapie à plus de 4 millions de malades.



Hier, plus de 600 activistes bulgares ont manifeste devant le CA, et remis un mémorandum au président du Fonds mondial. Ils refusent que le Fonds laisse à l’abandon les pays récemment entrés dans l'Union Européenne.

Newsletter de la Coalition PLUS



Retrouvez tous les numéros de notre Newsletter en ligne !

Numéro 3 - Printemps 2011

Numéro 2 - Hiver 2011

Numéro 1 - Automne 2010


Réseaux sociaux

6,367FansJ'aime
2,441SuiveursSuivre
125AbonnésS'abonner

Derniers articles

Appel à propositions : Photographie

Depuis 2015, Coalition PLUS coordonne le HCV / HIV Drug Affordability Project, une initiative comprenant 8 partenaires de la société civile basés...

Offre d’emploi : Chargé-e de mission éditions (Port-Louis, CDI)

Dans le cadre de la structuration de son pôle communication externe, au sein de sa Direction Communication & Collecte, Coalition PLUS...

Offre d’emploi : Chargé-e de mission relations médias (Dakar, CDI)

Dans le cadre de la structuration de son pôle communication externe, au sein de sa Direction Communication & Collecte, Coalition PLUS recrute...

Offre d’emploi : Responsable de la Recherche Communautaire (Dakar, CDI)

Dans le cadre du développement de la Direction recherche communautaire, Coalition PLUS recrute un-e responsable de la recherche communautaire. L’équipe se compose actuellement d’une...