Coalition PLUS rend hommage à Nelson Mandela

1460

Communiqué de presse commun – Membres et partenaires de Coalition PLUS – 7 décembre 2013 – « Mort de Nelson Mandela : le guerrier pour la dignité s’est éteint »

En ce jour d’ouverture de la 17ème Conférence internationale sur le SIDA et les IST en Afrique (ICASA) de Cape Town (Afrique du Sud), les associations membres et partenaires de Coalition PLUS rendent hommage à Nelson Mandela, l’un des premiers chefs d’Etat à briser la conspiration du silence.

Santé et dignité sont indissociables. Nelson Mandela a fait de la lutte pour la dignité et pour les droits humains la colonne vertébrale de son existence. Quand le sida a touché son pays, jusque dans sa propre famille, « Nadiba » a su immédiatement voir dans cette lutte une autre facette de son combat universel contre la stigmatisation, quelle qu’elle soit.

En 2002, à l’occasion de la 19ème Conférence internationale sur le sida (AIDS2012) de Washington D.C (Etats-Unis), il prononçait ces mots restés célèbres : « Stigmatisation, discrimination and ostracism are the real killers [Stigmatisation, discrimination et ostracisme sont les vrais tueurs] ».

Ces mots sont encore aujourd’hui d’une dramatique actualité. Les personnes séropositives restent montrées du doigt et de nombreux Etats criminalisent encore les malades en pénalisant la transmission du VIH. Malgré de nombreuses avancées, les lois pénalisant les rapports homosexuels perdurent, les violences faites aux femmes aussi, avec la passivité sinon la complicité des gouvernements qui participent ainsi à la stigmatisation de franges entières de la population.

En janvier 2005, à la mort de son fils ainé Makgatho, Nelson Mandela déclarait : “Depuis quelque temps déjà, je dis qu’il faut parler publiquement du sida et ne pas le cacher. Le seuls moyen de montrer qu’il s’agit d’une maladie normale, comme la tuberculose ou le cancer, est de dire ouvertement que quelqu’un est mort du sida, c’est pourquoi je vous convoque aujourd’hui : pour annoncer que mon fils est mort du sida“.

Nelson Mandela a été le premier leader mondial à parler du VIH dans son foyer et à faire de la lutte contre la stigmatisation et pour « la dicibilité » des personnes séropositives un combat politique.

Nous, malades et militants de la lutte contre le sida du Nord et du Sud, disons merci à Nelson Mandela. Ces mots feront de lui, comme tant d’autres de ses combats, une figure majeure et intemporelle du combat pour les droits humains.

Illustration : Nelson Mandela : « Il ne fait aucun doute que l’Histoire nous jurera sévèrement, si nous ne mobilisons pas toute notre énergie et les ressources nécessaires dans la lutte contre le VIH/sida » (©www.riseuptohiv.org)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.