Coalition PLUS se mobilise pour le Fonds mondial !

739
Les militants-es de Coalition PLUS se mobilisent. De gauche à droite : Cheick (Mali), Cindy (Maurice), Younes (Maroc), Elvis (Burundi).

Le 10 octobre prochain à Lyon (France), Coalition PLUS, ses membres et partenaires, seront parties prenantes d’un événement décisif pour notre combat contre le sida. Sous l’égide du Président français Emmanuel Macron, les Etats, mais aussi les acteurs du secteur privé, se réuniront pour décider des montants de leurs contributions financières au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour les trois prochaines années. Objectif : constituer un budget d’au moins 14 milliards de dollars. 

Le Fonds mondial est un instrument indispensable pour mettre les outils de prévention et les traitements contre le VIH/sida à la disposition des populations les plus vulnérables. A quelques semaines de ce rendez-vous historique, nous, activistes de la lutte contre le sida, nous mobilisons pour que les moyens mis en oeuvre soient à la hauteur des besoins.

Mettre fin au sida d’ici à 2030 : le Fonds mondial, notre meilleur allié

Créé en 2002 sous la pression des associations et des communautés, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a permis de sauver 32 millions de vies. Aujourd’hui, il finance la moitié des traitements anti-VIH dans les pays à revenus faibles et intermédiaires et permet aux communautés les plus exposées au virus d’accéder à la prévention. 

Le Fonds mondial apporte son soutien financier à des centres de santé accueillant des populations souvent criminalisées, comme les travailleuses du sexe ou les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Il permet à ces populations de dialoguer avec leur gouvernement. Ainsi, elles peuvent participer pleinement à l’élaboration des politiques de santé publiques qui les concernent directement. Par ailleurs, grâce au Fonds mondial, les personnes les plus exposées au VIH peuvent bénéficier d’outils de prévention innovants, comme la PrEP. Il finance aussi des programmes de réduction des risques, incluant l’échange de seringues et les traitements de substitution (méthadone).  L’efficacité de ces actions est démontrée : quatre militants-es de notre réseau en témoignent.

Sida : le 10 octobre à Lyon, nous avons rendez-vous avec l’histoire

Si les financements du Fonds mondial ont permis de formidables progrès, ils restent insuffisants. 1 million de personnes meurent chaque année du sida et 15 millions vivant avec le VIH sont toujours en attente d’un traitement. Pour élargir l’accès aux traitements anti-VIH et renforcer la lutte contre les grandes pandémies, le Fonds mondial a besoin d’au moins 14 milliards de dollars.  Un objectif atteignable grâce aux nombreux pays, comme l’Allemagne, qui ont déjà fait le choix d’augmenter leur future contribution. 

A une condition : que la France, pays hôte de la conférence et 2ème contributeur historique du Fonds mondial, soit au rendez-vous. Une augmentation de 25% de sa contribution, réclamée par les associations, porterait le montant des financements français au Fonds mondial à seulement 450 millions d’euros par an. C’est l’équivalent du budget prévu pour compenser l’arrêt de la publicité après 20h sur les télévisions publiques. Un investissement minime au regard de l’espoir suscité : un monde débarrassé du sida, de la tuberculose et du paludisme.

Fonds mondial : une mobilisation au Nord pour porter les voix du Sud

Afin d’interpeller les pouvoirs publics et demander à la France de jouer pleinement son rôle de leader dans la lutte contre le sida, Coalition PLUS et son membre AIDES sont partenaires de l’opération La Boucle du Ruban Rouge. Le principe : Jérémy Chalon, salarié du CRIPS Ile-de-France, à l’initiative de l’opération, s’est lancé le défi de parcourir la France. Plus de 2 000 km et 30 villes ! Dans son sillage, les militants-es de AIDES organisent des actions de sensibilisation et d’information. Ensemble, nous portons également les voix de celles et ceux qui ont le plus besoin du Fonds mondial, au Sud. Ainsi, un film documentaire et une exposition sur notre plaidoyer africain sont actuellement montrés dans de nombreuses villes en France.

Rejoignez notre combat : partagez nos contenus et suivez nos actions sur les réseaux sociaux !

Nos visuels à partager

Nous avons besoin du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme
Nous avons besoin du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.