Coronavirus : Coalition PLUS, solidaire et engagée

1710
Hakima Himmich, Présidente de Coalition PLUS
Hakima Himmich, Présidente de Coalition PLUS

L’épidémie de coronavirus, ou Covid-19, affecte de manière exponentielle l’ensemble des pays depuis plusieurs semaines. Nos pensées vont à tous-tes celles et ceux dont la santé, ou celle de leurs proches, est menacée. Nous pensons aussi à toutes les victimes que ce virus a déjà causées.

La riposte au coronavirus laisse apparaître de fortes inégalités

Les réponses nationales et la coordination entre les pays se mettent en place. Cependant, elles laissent d’ores et déjà apparaître de fortes inégalités : entre régions, entre peuples, entre individus. En tant qu’union d’associations communautaires intervenant dans 52 pays du monde, Coalition PLUS s’inquiète tout particulièrement de l’impact de cette épidémie sur les populations les plus vulnérables aux épidémies de VIH/sida et d’hépatites virales.

Les personnes qui vivent avec le VIH ou une hépatite et souffrent de comorbidités ou d’immunodéficience sont davantage exposées et fragilisées en cas d’infection au SARS-CoV-2. Il est essentiel dans ce contexte d’assurer la continuité des services de santé, de même que l’accès aux médicaments, tels que les antirétroviraux ou la méthadone. Nos associations ont en effet un rôle déterminant à jouer pour que personne ne se retrouve en rupture de traitement. En outre, elles offrent un soutien à celles et ceux qui, isolés-es ou marginalisés-es, en ont le plus besoin.

Coalition PLUS se mobilise pour assurer la continuité des actions auprès des plus vulnérables

Des témoignages alarmants nous sont parvenus sur la situation de nos populations. Des travailleurs-ses du sexe sont contraints-es pour survivre de maintenir leur activité professionnelle, et donc de contourner les mesures de confinement, malgré la peur de contracter le virus. Nous constatons également des cas de sevrages forcés sans accompagnement médical chez certaines personnes usagères de drogues, faute d’approvisionnement en produits de substitution. Par ailleurs, des infections se produisent en milieu pénitentiaire et dans les centres de rétention. En effet, en raison de la trop grand promiscuité entre détenus-es, le contrôle de cette épidémie est impossible dans ces structures fermées. La liste des exemples est déjà trop longue.

Face à l’urgence sanitaire, nous nous posons toutes et tous la question de notre contribution. Pour endiguer cette nouvelle pandémie et veiller à la continuité de nos actions auprès des populations les plus vulnérables et déjà marginalisées, notre mobilisation s’impose. Coalition PLUS est aux côtés de ses membres et partenaires et a décidé de déployer des moyens techniques et financiers pour leur permettre de réagir.

Ensemble, développons des solidarités pour combattre le coronavirus

Aujourd’hui, cette crise nous donne l’opportunité de mettre à profit ce que la lutte contre le VIH/sida nous a enseigné ces quarante dernières années. Les épidémies sont les meilleures révélatrices des inégalités et injustices qui touchent nos sociétés. Face au risque d’infection, nous savons que nous ne sommes pas toutes et tous sur un pied d’égalité. Nous avons appris comment accompagner à la mort dans la dignité et soutenir l’entourage des victimes. Mieux que quiconque, nous sommes en mesure de sensibiliser le public aux droits des populations les plus vulnérables au virus et lutter contre leur stigmatisation. Nous maîtrisons les stratégies de réduction des risques pour nous et nos communautés. 

Gardons à l’esprit les principes et valeurs qui ont guidé nos actions durant des décennies pour inventer des solutions, développer des solidarités et contribuer ainsi à la réponse mondiale au Covid-19.

Solidairement. 

Hakima Himmich

Présidente de Coalition PLUS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.