Droits : Pour une application du droit pénal fondée sur la science

887
Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de médecine et signataire de la déclaration de consensus sur le VIH et sa transmission, dans le contexte du droit criminel. Crédit photo : Academy of Medical Sciences, Flickr
Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de médecine et signataire de la déclaration de consensus sur le VIH et sa transmission, dans le contexte du droit criminel. Crédit photo : Academy of Medical Sciences, Flickr

Alors que les Nations Unies exhortent les gouvernements à limiter strictement le recours au droit pénal aux seuls cas, extrêmement rares, de transmission intentionnelle, certains Etats persistent à criminaliser les personnes séropositives en-dehors de ce cadre, par exemple, en cas de non-partage de leur statut sérologique. En plus de constituer une atteinte aux droits fondamentaux, ces lois criminalisantes constituent un véritable frein au dépistage et à l’accès au soin.

C’est pourquoi, à l’occasion de la Conférence AIDS 2018 en juillet dernier, 20 des plus grands experts internationaux du VIH, dont la Prix Nobel de médecine Françoise Barré-Sinoussi, ont publié une déclaration de consensus sur le virus et sa transmission, destinée aux acteurs de la justice.

Rédigée pour aider les experts scientifiques appelés à témoigner dans des affaires criminelles contre des personnes vivant avec le VIH, elle vise aussi à encourager les gouvernements et les acteurs judiciaires à garantir une application du droit pénal fondée sur des données scientifiques, et non sur des peurs irrationnelles.

Pour Edwin J. Bernard, coordinateur mondial du HIV Justice Network, « cette déclaration sera un outil de plaidoyer crucial pour faire enfin cesser l’odieuse criminalisation des personnes vivant avec le VIH. »

Lire le communiqué de HIV Justice Worldwide [en français sur notre site]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.