Gundo-So: la chambre des confidences. Une expérience communautaire sur la question du partage du statut sérologique chez les femmes vivant avec le VIH au Mali

182

Cette brochure est un document qui présente le projet Gundo-So : sa mise en place, son processus d’adaptation et de capitalisation.

Le mot capitalisation se définit de plusieurs manières en fonction des contextes. La formule
qui le définit le plus clairement est probablement celle de Pierre de Zutter (1994) qui l’envisage comme « le passage de l’expérience à la connaissance partageable ».

Le but principal est d’en tirer des enseignements, de dégager les bonnes pratiques et de
les valoriser. C’est par conséquent un processus d’acquisition, de collecte, d’organisation et
d’analyse du savoir-faire recueilli, mobilisé lors d’une expérience.
La capitalisation d’expériences est ainsi incontournable pour améliorer la qualité, aussi
bien en termes d’efficacité, d’efficience, que de durabilité ou de pertinence des actions entreprises par les organisations.

Grâce à cette démarche, les pratiques pourront s’améliorer et par la suite, être disséminées et appropriées par d’autres. En effet, elle permet de mener une réflexion critique afin d’éviter de réinventer les mêmes choses en permanence ou de refaire des erreurs déjà commises.

Télécharger la brochure en .pdf

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here