Hépatite C : la cure est là, où est la volonté politique ?

1295

Coalition PLUS a constaté que, durant l’année passée, certaines avancées importantes allant dans le sens de l’élimination du virus de l’hépatite C (VHC) ont eu lieu. Au cours de la 69ème Assemblée mondiale de la Santé en mai 2016, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a approuvé une stratégie mondiale sur les hépatites virales. Les objectifs ambitieux de cette stratégie, tant aux niveaux du diagnostic que du traitement sont encourageants. Toutefois, afin que les gouvernements puissent réaliser ces ambitions au niveau national, et créer une dynamique au niveau global, des actions urgentes demeurent nécessaires.

Avec l’approbation réglementaire d’un régime pan-génotypique en juillet 2016, et avec le potentiel de développement des médicaments génériques pour un prix s’élevant à 200 $ par traitement, la décision est maintenant entre les mains des gouvernements. Pour respecter les engagements pris dans cette stratégie hépatite, et leurs obligations fondamentales envers leurs citoyen-nes, les gouvernements ne peuvent pas se permettre de retarder la prise en charge de ce problème de santé publique.

Certains pays ont accompli plus que d’autres, que ce soit dans l’élaboration de plans stratégiques ou dans la mise en œuvre de programmes. Tous doivent développer une meilleure prise de conscience de l’hépatite, des services de prévention, de l’accès au diagnostic et au traitement. A titre d’exemple, afin d’accomplir l’objectif 2020 de l’OMS, celui de diagnostiquer 30% des personnes vivant avec le VHC, il faudra des engagements substantiels des gouvernements pour développer des études de surveillance, pour sensibiliser l’opinion publique et la communauté médicale, et intensifier et rationaliser les services de diagnostic. Pour traiter 30% des personnes vivant avec le VHC d’ici 2020, les gouvernements ne doivent pas simplement augmenter les ressources allouées au traitement, mais entreprendre un travail politique important et nécessaire afin de promouvoir la concurrence des génériques et ainsi faire baisser le prix des médicaments. Ce travail politique peut inclure l’approbation réglementaire accélérée des formes génériques de régimes éprouvés, la coordination avec d’autresentités de passation de marché dans l’espace du VHC, et l’exploration des flexibilités TRIPS dans les pays non inclus dans les licences volontaires.

C’est dans ce contexte que Coalition PLUS a lancé un projet visant l’accès au diagnostic et au traitement pour l’hépatite C à travers le renforcement de la demande de la part de la société civile. Ce projet, financé par UNITAID à travers un fonds dédié à l’élimination du VHC, vise à mobiliser la société civile dans des pays à revenu intermédiaire, non inclus dans les licences volontaires relatives aux traitements. La demande sociale de prise en charge est actuellement insuffisante. Pour encourager la création d’un marché compétitif des médicaments génériques et déclencher des effets positifs qui lieraient les prix aux volumes achetés, cette demande latente de prise en charge doit être renforcée au travers d’investissements massifs pour l’achat de génériques.

La campagne vise à créer la demande sociale pour le traitement du VHC puis à porter cette demande devant les autorités afin de créer des programmes nationaux de traitement. Compte tenu de la corrélation entre la demande et les prix (un prix élevé ayant un effet dissuasif sur la demande), Coalition PLUS travaille avec ses partenaires dans les pays du projet afin d’élaborer des campagnes visant à faire face aux deux problèmes conjointement. D’une part, les partenaires informent le grand public et leur gouvernement des caractéristiques silencieuses et des répercussions massives du VHC tout en communiquant sur la disponibilité de nouveaux traitements révolutionnaires, aux effets secondaires négligeables. D’autre part, les associations plaident pour l’importation ou la commercialisation de médicaments génériques à prix abordables pour traiter le VHC à l’échelle nationale.

Les moyens pour éliminer l’hépatite C existent. Mais ces outils nécessitent des compétences et beaucoup de persévérance pour être utilisés avec succès. Grâce à l’appui d’UNITAID et de ses partenaires, Coalition Plus est déterminée à contribuer à cette tâche cruciale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here