Plateformes sous-régionales

 

Depuis 2014, Coalition PLUS et ses membres construisent et renforcent un dispositif innovant de coopération sous-régionale.

Afrique : une nouvelle dynamique au service de l’accélération de la riposte au VIH/sida

Sur le continent africain, ce dispositif se matérialise à travers 4 Plateformes au Maghreb, en Afrique de l’Ouest, en Afrique Centrale et de l’Est et dans l’Océan Indien, coordonnées respectivement par l’ALCS, ARCAD-SIDA, l’ANSS et PILS. Avec le soutien financier de l’AFD et de l’Initiative 5%, ces Plateformes visent à fournir un appui technique aux associations communautaires de lutte contre le VIH/sida. Elles viennent ainsi renforcer les capacités des structures partenaires en matière de dépistage, prise en charge, et services aux populations-clés. Par ailleurs, les Plateformes africaines interviennent sur la structuration associative (gestion financière, mobilisation des ressources, suivi-évaluation). Elles développeront également des activités de recherche et de plaidoyer. En 2018, ces Plateformes appuient plus de 50 associations de lutte contre le sida réparties dans 23 pays d’Afrique. 

 

Europe : une Plateforme pour soutenir le plaidoyer sur le prix du médicament et la réforme des politiques des drogues

Parallèlement, AIDES, ARAS, GAT et le Groupe sida Genève, membres européens de Coalition PLUS, ont décidé d’unir leurs forces au sein d’une Plateforme Europe, afin de soutenir leur plaidoyer sur deux thématiques : l’accès aux traitements et la réforme des politiques des drogues. AIDES coordonne cette Plateforme depuis Paris.

 

Amériques-Caraïbes : une Plateforme en cours de structuration

Enfin, en 2017, AIDES, IDH Bolivia, Kimirina et la COCQ-SIDA, membres de Coalition PLUS présents dans les Amériques et aux Caraïbes, ont initié un travail de structuration d’une sixième Plateforme dans cette région. Cette Plateforme est pilotée par Kimirina.