Être partenaire de Coalition PLUS

17

Les partenaires

Les associations partenaires de Coalition PLUS sont des organismes non gouvernementaux et sans but lucratif, reconnus comme des acteurs incontournables de la lutte contre le VIH/sida dans leur pays respectifs et ayant émis le souhait d’adhérer à notre union, mais qui ne respectent pas ou plus l’intégralité de nos critères d’adhésion, tels que fixés dans la Charte de notre union. Leur statut de partenaire, octroyé par le Conseil d’Administration de Coalition PLUS, signifie néanmoins qu’ils se sont engagés à s’y conformer et que leur admission en qualité de membre de plein droit est jugé possible à court ou moyen terme.

Pour parvenir à cet objectif, ces associations ont la possibilité de s’appuyer sur les différents programmes de renforcement des capacités offerts par le Secrétariat de Coalition PLUS, ainsi que sur le savoir-faire des associations membres de notre union, le cas échéant. Ainsi, une ou plusieurs missions de renforcement peuvent être programmées d’entente avec le Secrétariat, qui en assume l’intégralité des coûts. Toutefois et à la différence des membres de plein droit, les associations partenaires n’ont pas le droit de vote à l’assemblée de Coalition PLUS. Et à défaut de parvenir à se conformer à l’intégralité des critères d’adhésion dans des délais raisonnables, elles sont susceptibles de perdre leur
statut de partenaire.

Critères du label d’adhésion pour le statut de membre

• L’association est reconnue juridiquement dans son pays.
• La lutte contre le VIH/sida est l’objet principal de l’association.
• L’objectif d’intérêt général visant la « transformation sociale » ou toute notion équivalente
est clairement exprimé dans les buts de l’association.
• La démarche communautaire est le principe de fonctionnement de l’association.
• Les personnes infectées, soit en qualité de membres soit par l’exercice d’une fonction
de direction au sein des instances de l’association (conseil d’administration ou organe
équivalent), sont présentes et impliquées dans l’organisation de l’association.
• Les textes qui régissent la gouvernance de l’association assurent une représentativité
de ses membres sur la base de principes démocratiques et sont respectés (instances
régulièrement réunies et délibérations publiques consignées et disponibles).
• L’association a adopté une comptabilité générale et analytique d’engagement respectant
les normes internationales.
• L’association est en capacité de fournir les comptes certifiés pour les années n-1 et
n-2 par un cabinet indépendant.
• Un rapport d’activités annuel couvrant l’ensemble des actions de l’association et/ou des associations éventuellement rattachées (fondation ou fédération) est établi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here