Philippines : Les crimes contre les usagers de drogues doivent immédiatement cesser !

658

Au cours des derniers mois, plusieurs milliers de consommateurs de drogues – ou soupçonnés de consommer des drogues – ont été tués aux Philippines. Le président philippin, Rodrigo Duterte est responsable de ces actes barbares : il a activement incité et approuvé ces exécutions extrajudiciaires, promettant à leurs auteurs l’immunité.

Depuis l’élection de Rodrigo Duterte en mai dernier, les droits des usagers de drogues sont régulièrement bafoués. Ces derniers sont désormais en danger de mort aux Philippines.

En raison de cet acharnement, 600 000 usagers de drogues – craignant pour leur vie – se sont rendus aux autorités, encombrant des prisons déjà surpeuplées.

Lundi 10 Octobre 2016 a marqué le coup d’envoi d’une semaine mondiale d’actions, qui a pour objectif de dénoncer la politique inhumaine de Rodrigo Duterte et de son gouvernement à travers  des manifestations pacifiques devant les ambassades et consulats des Philippines du monde entier.

Médecins du Monde, AIDES, Asud, Coalition PLUS, Gaïa se joignent à l’appel à actions lancé par le réseau asiatique des personnes consommant des drogues (ANPUD) et le réseau international des personnes consommant des drogues (INPUD)[1] pour exiger de toute urgence la fin des tortures et des mises à mort des usagers de drogues aux Philippines.

Nos associations demandent à L’Etat français de prendre des mesures concrètes vis-à-vis du gouvernement philippin et de son dirigeant pour mettre fin au plus vite à ces actes barbares.

Nous l’appelons à :

  • Utiliser la voie diplomatique pour faire cesser immédiatement les exécutions sommaires des consommateurs de drogues.
  • Exiger  le respect des engagements internationaux par les Philippines en matière de droits humains (notamment le droit à la vie, à la santé et à un procès équitable pour toute personne).
  • Demander la mise à disposition et la promotion de programmes de réduction des risques en remplacement de camps actuels de rétention forcée pour les usagers de drogues.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here