QUEBEC – Gala de soutien à l’ANSS le 24 mai 2014

998

MONTREAL – Gala – 24 mai 2014 : aidez l’ANSS à construire une maternité pour les mères séropositives au Burundi !

Depuis 2002, l’Association nationale de soutien aux séropositifs et aux malades du sida (ANSS), membre burundais de Coalition PLUS, organise des soirées de Gala destinées à la récolte de fonds pour répondre aux besoins de ses membres. Cette année, le fruit de ces soirées servira à construire une maternité pour compléter les services qu’elle offre dans la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant au Burundi.

Plusieurs amis de l’ANSS vont organiser des événements pour soutenir cette cause à travers le monde et notamment à Montréal (Québec). Le Gala Turiho se tiendra en effet le 24 mai prochain au Pavillon Judith-Jasmin, salle Marie-Gérin-Lajoie, 405 rue Ste-Catherine Est, Local J-M400 (Niveau Metro), H2L 2C4, Montréal, Québec (Métro Berri-UQAM). Les billets achetés en avance sont à 20$ canadiens et à la porte à 25$ canadiens.

Le thème de ce gala sera : « Une génération sans sida : c’est possible au Burundi ». Les portes ouvriront à 18h et le programme de la soirée sera constitué de divers numéros spectaculaires, tels que les Tambourinaires du Burundi, des danses traditionnelles et modernes, des prestations vocales exceptionnelles, un discours de Jeanne Gapiya (présidente et fondatrice de l’ANSS) et plusieurs autres surprises.

« Quand je suis tombée enceinte, je n’ai pas eu la chance d’avoir un traitement pour prévenir la transmission du VIH à mon enfant. Je vais me battre pour que les femmes infectées puissent avoir des enfants sains » témoigne Jeanne. « Une génération sans sida au Burundi est possible. Des couples séropositifs peuvent avoir des enfants non infectés » assure-t-elle.

Jusqu’à présent, l’ANSS accompagnait tout couple séropositif ou sérodifférent ayant décidé d’avoir un enfant durant la période de la grossesse. Mais au moment de l’accouchement, les mamans allaient dans des hôpitaux; l’association ne possédant pas de maternité. « Parfois, ça ne se passe pas comme nous le souhaitons. C’est la raison pour laquelle, nous estimons qu’il est important de suivre tout le processus jusqu’à l’accouchement » explique Jeanne. La capacité d’accueil de cette maternité sera de 20 places et celle-ci sera construite dans l’enceinte même de l’ANSS.

« Nous accueillons actuellement entre 100 et 150 mamans par an. Nous espérons qu’avec cette capacité, nous pourrons accueillir toutes les nécessiteuses. » Le coût de construction est estimé à 900 millions de Francs burundais (BIF) [env. 650 000 $ canadiens]. La présidente de l’ANSS interpelle les bienfaiteurs qu’ils soient au Burundi ou l’étranger : « Nous voulons que les Burundais s’approprient ce projet. »

Pour tout savoir de cet évènement :

http://generationsanssida.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.