Rapport d’activité 2016 : malgré les obstacles, l’élimination du sida d’ici à 2030 à portée de main

1134

À nouveau, 2016 aura été marquée par des crises et des épisodes de violences. Les tensions persistantes au Burundi et en République Démocratique du Congo, la crise migratoire en Méditerranée, les attentats et le prolongement de l’état d’urgence en France, le Brexit, tous ces événements ont contribué à créer un climat d’incertitude. En particulier les orientations populistes et isolationnistes de Donald Trump, élu Président des Etats-Unis en novembre dernier, ont fait naître l’inquiétude chez les acteurs de la lutte mondiale contre le sida : des préoccupations renforcées par l’annonce récente de coupes budgétaires susceptibles de toucher le Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme et le Fonds du Président américain pour le VIH/sida (PEPFAR), jusqu’ici sanctuarisés.

Face à l’adversité, notre mouvement communautaire fait front commun.

Les obstacles qui se dressent aujourd’hui sur la route vers l’élimination du sida d’ici à 2030 nous inquiètent. Nous devons redoubler d’efforts pour atteindre nos objectifs. Plus que jamais, les récents événements soulignent la nécessité pour l’ensemble des forces progressistes de rallier la cause des plus vulnérables contre l’offensive conservatrice à l’oeuvre.

Nos ambitions sont à portée de main, nous avons toutes les raisons de le croire.

Avec le développement de la prophylaxie pré-exposition (PrEP), nous disposons d’un nouvel outil de prévention, à même de ralentir la dynamique de l’épidémie à VIH. Reste à convaincre les Etats, les populations et l’ensemble des acteurs des systèmes de santé d’adopter et promouvoir son utilisation, au Nord comme au Sud. C’est en ce sens que Coalition PLUS et ses membres plaident aujourd’hui sans relâche, en se fondant sur l’expertise communautaire et scientifique que nous avons perfectionnée depuis tant d’années.

Le traitement de l’hépatite C, un virus silencieux mais meurtrier qui touche plus de 2 millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde, a aussi connu ces dernières années une véritable révolution thérapeutique, digne de celle de l’arrivée des trithérapies au milieu des années 1990. Révolution gâchée par l’industrie pharmaceutique dont les pratiques tarifaires excluent de la guérison des millions de personnes infectées. Là encore, Coalition PLUS construit des alliances et se mobilise pour que ces médicaments innovants
soient accessibles à tous.

En matière de gestion financière également, Coalition PLUS et ses membres montrent leur excellence, qui contribue à asseoir leur légitimité dans la lutte mondiale contre le sida. Dans ce contexte de bouleversements, notre union poursuit sa montée en puissance : les réalisations détaillées dans ce rapport le démontrent.

Pour cette réussite, je voudrais adresser mes remerciements à nos donateurs- trices et partenaires pour leur soutien précieux. J’adresse aussi mes remerciements à la direction générale de Coalition PLUS et à l’ensemble des équipes pour l’excellent travail qu’ils réalisent. Surtout, je voudrais assurer nos militants-es, qui sont la chair et l’âme de notre mouvement et sans lesquels-les nos luttes n’auraient que peu de sens, de toute mon amitié
et ma solidarité.

Hakima Himmich

Présidente de Coalition PLUS

 

Télécharger le Rapport d’activité 2016

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here