Rapport d’activité 2017 : restons mobilisés-es et engagés-es

1305

Après une année 2016 marquée par un retour en force des conservatismes, l’année 2017 s’annonçait incertaine et pleine de défis. Si les élections en France et en Allemagne ont créé de nouvelles opportunités pour continuer à sensibiliser les décideurs-ses à la lutte contre le sida, les associations demeurent vigilantes face aux injustices, notamment en matière migratoire. Par ailleurs, la crise qui a éclaté au Venezuela et celle qui se prolonge au Burundi suscitent toujours l’inquiétude, en particulier pour les personnes vivant avec le VIH et les populations les plus exposées. Ces situations, qui impactent tous les civils, représentent en effet des menaces importantes pour la continuité de la prévention et des soins. Surtout, à l’approche des objectifs 90-90-90-0 de l’ONUSIDA, les moyens mis en œuvre par les pays du Nord, comme du Sud, restent en-deçà des ambitions affichées.

 

Reconnaissance croissante de l’approche communautaire

Dans ce moment décisif, Coalition PLUS, ses membres, partenaires et alliés restent mobilisés contre le VIH/sida. Forts de plusieurs décennies de lutte, nous savons que les communautés possèdent l’expertise et les connaissances nécessaires pour toucher les personnes les plus vulnérables à l’épidémie. Grâce à elles, la recherche avance et les gouvernements n’ont d’autre choix que de faire face à leurs responsabilités. Cette année encore, notre mouvement a su se faire entendre, de Paris à Abidjan, en passant par Sao Paulo. Petit à petit, l’approche communautaire gagne la reconnaissance des principaux acteurs de la lutte mondiale contre le sida et les hépatites, en particulier l’ONU.

 

Des solutions innovantes au plus près des besoins des populations-clés

A l’aube de ses dix ans d’existence, Coalition PLUS continue d’imaginer et de proposer des solutions innovantes au plus près des besoins des populations-clés : ainsi, nous avons initié l’introduction de la PrEP (prophylaxie préexposition) en Afrique de l’Ouest, avec le concours d’accompagnateurs communautaires. Par ailleurs, nous œuvrons à l’empowerment des sociétés civiles sur 3 continents, à travers un dispositif de Plateformes qui favorise les échanges et la mutualisation de bonnes pratiques à une échelle régionale. Enfin, à travers l’édition du guide de capitalisation « Devenir récipiendaire principal du Fonds mondial », nous avons réalisé l’alliance de la gestion financière et du plaidoyer : l’excellence dans le premier domaine est en effet clé pour permettre aux associations communautaires d’être légitimes et crédibles dans le second, et vient ainsi renforcer leur positionnement stratégique dans la lutte contre le VIH/sida.

 

Préparer les années à venir, pour un monde sans sida, ni hépatites virales

Ces succès, nous les devons notamment à tous nos soutiens, donateurs-rices, bailleurs, partenaires, alliés, que je tiens ici à remercier très sincèrement. Mais ils sont aussi le résultat du travail acharné de la direction générale et des équipes de Coalition PLUS, réparties dans plusieurs pays : je voudrais les assurer de ma profonde reconnaissance. Enfin, j’adresse mes amitiés solidaires à nos activistes, dont la passion et l’énergie nous inspirent tous-tes.

L’année 2018 marquera la 10ème année d’existence de Coalition PLUS : une opportunité pour nous, non pas de célébrer les 10 années écoulées, tant il est  vrai que la perspective d’un monde sans sida est encore lointaine et que les combats à mener pour y parvenir sont nombreux, mais de préparer les années à venir, afin de porter toujours plus efficacement notre combat commun contre le VIH/sida, en particulier pour que les plus vulnérables d’entre nous, au Sud comme au Nord, ne soient pas oubliés-es. Ensemble, nous restons plus que jamais mobilisé-es et engagé-es pour construire un monde sans sida, ni hépatites virales.

 

Hakima Himmich,

Présidente de Coalition PLUS

 

Télécharger le Rapport d’activité 2017

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.