Rapport d’activités 2010: « Les états les plus riches ont refusé d’augmenter leur financement au Fonds mondial »

1496

« Les états les plus riches ont refusé d’augmenter leur financement au Fonds mondial »

La vie associative est un élément clé de Coalition PLUS. Elle permet la prise de décision par les administrateurs et les adhérents, notamment lors de l’Assemblée Générale, qui fut accueillie en mai 2010 par La COCQ-SIDA à Montréal. Les Conseils d’Administration ont permis de fixer les priorités d’action de Coalition PLUS. Les apports financiers aux membres et les soutiens ponctuels aux adhérents ont aussi permis aux associations de renforcer leurs actions de lutte contre le VIH/sida dans leur pays respectif.

Des recherches de financement ont été entreprises en 2010 : Sidaction, l’ANRS, SOROS et Oxfam sont ainsi devenus partenaires financiers de Coalition PLUS. La signature de convention de partenariat de collecte avec la Fondation Québécoise de lutte de contre le sida aura permis de contribuer de manière conséquente aux apports financiers de Coalition PLUS à ses membres africains.

Pour renforcer la visibilité de Coalition PLUS et sa capacité à conduire des programmes de collecte de rue pour financer les apports financiers aux membres, le Conseil d’Administration a décidé en 2010 d’ouvrir un programme de communication / collecte.

Un nouvel adhérent a rejoint Coalition PLUS en 2010 : l’association REVS+, au Burkina Faso. Elle a pu participer à l’Assemblée Générale et un programme d’appui à ce nouveau partenaire a pu démarrer, dans la cadre du programme de soutien à la gestion financière. Coalition PLUS compte ainsi en 2010 neuf adhérents.

Une dixième association, basée en Suisse, a déposé sa demande d’adhésion et une mission de diagnostic a été conduite en 2010 par la présidente de l’ALCS et le président de AIDES.

Coalition PLUS a activement participé à deux événements majeurs de 2010 : la conférence francophone de Casablanca et la conférence internationale de Vienne. Cette présence a permis le lancement de la campagne Taxe Robin des Bois, et a renforcé la visibilité de Coalition PLUS.

Le programme de recherche communautaire a été très actif et a noué des partenariats financiers avec Sidaction et l’ANRS qui ont permis le lancement du projet Partages. Un travail important a également été entrepris pour déposer une demande de financement à l’Union Européenne ce qui a permis de préciser les ambitions de ce programme important de Coalition PLUS.

La lutte contre le VIH/sida au niveau international a subi de nombreux revers en 2010 avec le refus des états riches d’augmenter de manière conséquente leur financement au Fonds mondial.

Ce contexte international défavorable renforce la nécessité du programme plaidoyer de Coalition PLUS.

Lise PINEAULT,
Présidente de Coalition PLUS

Télécharger le Rapport d’activités 2010
Télécharger le Rapport financier 2010

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.