G20 : Taxer la spéculation pour redistribuer les richesses

1131



Une taxe CONTRE la spéculation et POUR le développement

Pour lutter efficacement contre les dérives de la spéculation, il faut la taxer. Instaurer le prélèvement « Robin des bois » à hauteur de 0,05 % sur l’ensemble des transactions financières (actions, obligations et produits dérivés) découragerait les opérations indésirables qui déstabilisent les marchés agricoles mondiaux. Et protègerait par là même les populations paysannes et les plus pauvres, premiers exposés à la faim.
Si la Taxe Robin des Bois s’affiche comme la bête noire des spéculateurs, elle est en même temps la meilleure réponse au développement. D’après les experts, la TTF (Taxe sur les transactions financières) pourrait rapporter entre 200 et 300 milliards de dollars par an au niveau mondial* , soit suffisamment pour débarrasser le monde du sida** , de la faim, de l’illettrisme, et régler les autres urgences sociales et environnementales de la planète.



Une taxe CONTRE la spéculation et POUR le développement

Pour lutter efficacement contre les dérives de la spéculation, il faut la taxer. Instaurer le prélèvement « Robin des bois » à hauteur de 0,05 % sur l’ensemble des transactions financières (actions, obligations et produits dérivés) découragerait les opérations indésirables qui déstabilisent les marchés agricoles mondiaux. Et protègerait par là même les populations paysannes et les plus pauvres, premiers exposés à la faim.
Si la Taxe Robin des Bois s’affiche comme la bête noire des spéculateurs, elle est en même temps la meilleure réponse au développement. D’après les experts, la TTF (Taxe sur les transactions financières) pourrait rapporter entre 200 et 300 milliards de dollars par an au niveau mondial* , soit suffisamment pour débarrasser le monde du sida** , de la faim, de l’illettrisme, et régler les autres urgences sociales et environnementales de la planète.

Une taxe unilatérale ou rien

La taxe Robin des Bois, fruit d’un impossible accord entre les Etats ? A tous ses détracteurs une seule chose à répondre : nul besoin d’attendre un quelconque consensus international ! Même le FMI en convient dans un rapport paru en mars*** . Car plusieurs Etats n’ont pas attendu pour la mettre en place de manière unilatérale. Par ex., en Grande-Bretagne, une TTF mise en place par Margaret Thatcher s’applique sur les actions d’entreprise britanniques. Et elle rapporte près de 5 milliards de dollars par an. A titre de comparaison, étendue en France aux obligations et produits dérivés français, une telle initiative engrangerait près de 10 milliards d’euros par an.

L’Assemblée Nationale a appelé le 14 juin dernier le gouvernement à taxer les transactions financières. AIDES, Sidaction, Solthis, Solidarité Sida et Coalition PLUS demandent aux députés d’aller jusqu’au bout de leur démarche, et de déposer, dès la rentrée parlementaire, une proposition de loi créant en France la taxation des transactions financières, sur la même approche que celle existant en Grande-Bretagne.

Attac, AIDES et la Coalition PLUS,  Oxfam France font campagne pour la Taxe Robin des Bois. Rejoignez le mouvement en signant la pétition en ligne : www.taxerobindesbois.org

_________________________________________________________________
Contacts presse :

Tony Fortin (AIDES) – 06 28 59 23 44
Eric Fleutelot (Sidaction) – 06 85 55 35 08
Pénélope Autret (Solthis) – 06 64 85 24 65
Hélène Roger (Solidarité Sida) – 06 15 90 96 61
Julie Chaverou (Coalition PLUS) – 06 82 67 83 16
_________________________________________________________________
*Voir le rapport des experts du Groupe Inter-gouvernemental sur les Financements Innovants du Développement : www.leadinggroup.org/IMG/pdf_RapportFR.pdf
**L’essai HPTN052, publié le 12 mai 2011, a révélé qu’une personne vivant avec le VIH qui prend un traitement antirétroviral réduit de 96% le risque de transmission du virus à son ou sa partenaire sexuel(le) non infecté(e).
***http://www.imf.org/external/pubs/ft/wp/2011/wp1154.pdf


Une taxe unilatérale ou rien

La taxe Robin des Bois, fruit d’un impossible accord entre les Etats ? A tous ses détracteurs une seule chose à répondre : nul besoin d’attendre un quelconque consensus international ! Même le FMI en convient dans un rapport paru en mars*** . Car plusieurs Etats n’ont pas attendu pour la mettre en place de manière unilatérale. Par ex., en Grande-Bretagne, une TTF mise en place par Margaret Thatcher s’applique sur les actions d’entreprise britanniques. Et elle rapporte près de 5 milliards de dollars par an. A titre de comparaison, étendue en France aux obligations et produits dérivés français, une telle initiative engrangerait près de 10 milliards d’euros par an.

L’Assemblée Nationale a appelé le 14 juin dernier le gouvernement à taxer les transactions financières. AIDES, Sidaction, Solthis, Solidarité Sida et Coalition PLUS demandent aux députés d’aller jusqu’au bout de leur démarche, et de déposer, dès la rentrée parlementaire, une proposition de loi créant en France la taxation des transactions financières, sur la même approche que celle existant en Grande-Bretagne.

Attac, AIDES et la Coalition PLUS,  Oxfam France font campagne pour la Taxe Robin des Bois. Rejoignez le mouvement en signant la pétition en ligne : www.taxerobindesbois.org

_________________________________________________________________
Contacts presse :

Tony Fortin (AIDES) – 06 28 59 23 44
Eric Fleutelot (Sidaction) – 06 85 55 35 08
Pénélope Autret (Solthis) – 06 64 85 24 65
Hélène Roger (Solidarité Sida) – 06 15 90 96 61
Julie Chaverou (Coalition PLUS) – 06 82 67 83 16
_________________________________________________________________
*Voir le rapport des experts du Groupe Inter-gouvernemental sur les Financements Innovants du Développement : www.leadinggroup.org/IMG/pdf_RapportFR.pdf
**L’essai HPTN052, publié le 12 mai 2011, a révélé qu’une personne vivant avec le VIH qui prend un traitement antirétroviral réduit de 96% le risque de transmission du virus à son ou sa partenaire sexuel(le) non infecté(e).
***http://www.imf.org/external/pubs/ft/wp/2011/wp1154.pdf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.