Le dépistage est un droit, et non un privilège !

A l’occasion de la 1ère édition de la Semaine internationale du dépistage, du 23 au 29 novembre 2020, Coalition PLUS publie et met à disposition une brochure présentant l’état des lieux et l’intérêt du dépistage communautaire, ainsi que nos revendications. L’édito de Hakima Himmich, Présidente de Coalition PLUS.

Le dépistage, étape indispensable vers l’élimination du VIH/sida et des hépatites virales

Le dépistage est le premier palier vers l’élimination du sida et des hépatites virales. Pourtant, nous sommes encore loin de l’objectif fixé par la communauté internationale. Alors que 90 % des personnes vivant avec le VIH dans le monde étaient supposées connaître leur statut sérologique d’ici 2020, elles sont encore près de 20 % à ignorer leur séropositivité. En ce qui concerne le virus de l’hépatite C, qui touche un grand nombre de personnes vivant avec le VIH, l’OMS estimait qu’en 2015, seule une personne sur cinq savait qu’elle était infectée ! Ces chiffres sont d’autant plus préoccupants qu’ils ne tiennent pas compte des fortes inégalités sociales de santé, qui rendent l’accès au dépistage encore plus difficile pour certaines personnes, notamment parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, les travailleuses-eurs du sexe, les personnes transgenres, ou encore les personnes qui s’injectent des drogues.

Le dépistage communautaire, une porte d’entrée dans le soin pour les plus marginalisés-es

Or, la connaissance de son statut sérologique est indispensable. Au niveau individuel, elle permet à la personne dépistée de prendre en charge sa propre santé et de bénéficier d’un traitement adéquat. Au niveau collectif, le dépistage est un outil essentiel dans la prévention des nouvelles infections, en particulier lorsqu’il est ciblé sur les communautés les plus vulnérables au VIH et aux hépatites virales. En effet, en raison de la stigmatisation et des discriminations qui les éloignent du soin, les personnes issues de ces communautés, ainsi que leurs partenaires, représentent aujourd’hui près de deux tiers des nouvelles infections à VIH dans le monde. Si nous voulons mettre fin au sida, il nous faut impérativement garantir l’accès à la santé de tous-tes, donc des plus marginalisés-es. Pour elles et eux, le dépistage du VIH, d’autant plus quand il est réalisé par des pairs-es, est une véritable porte d’entrée – souvent la seule – dans le soin.

Aller vers les populations clés avec une approche globale de leur santé

C’est pourquoi, fidèles à leur mission première, nos associations communautaires, unies au sein de Coalition PLUS, mettent en place des dispositifs innovants de dépistage rapide, par et pour les personnes vulnérables au VIH et aux hépatites virales. Au-delà du test du VIH, il s’agit d’aller vers les populations clés, et en particulier vers les plus exclus-es au sein de ces populations, afin de leur proposer des services de soin de proximité, dans une approche globale de leur santé. Notre ambition est de pouvoir offrir des services de dépistage complets en lien avec la santé sexuelle, incluant les hépatites virales, les infections sexuellement transmissibles et les cancers de l’anus et du col de l’utérus.

La participation des associations communautaires au dépistage, gage d’efficacité dans la riposte aux épidémies

Nos structures communautaires, pionnières dans la lutte contre le sida, possèdent une expertise démontrée dans la gestion des pandémies. À l’occasion de la première édition de la Semaine internationale du dépistage, organisée par Coalition PLUS, ses membres et partenaires, nous souhaitons rappeler l’importance d’associer la société civile à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques de lutte contre la Covid-19, y compris en matière de dépistage. Gage d’efficacité, la participation de nos associations permettrait également de garantir la nécessaire prise en compte des besoins spécifiques des personnes marginalisées, tout en appuyant, grâce aux ressources et à l’expertise du système de santé communautaire, les efforts nationaux pour faire face à cette épreuve inédite.