Nos projets actuels

Les projets

Le projet de recherche de la Coalition sur la question du partage du statut sérologique.

Plus de vingt-cinq ans après le début de l’épidémie de VIH, alors que les découvertes thérapeutiques et un accès croissant aux traitements ont permis une modification profonde du quotidien et des perspectives d’avenir des personnes vivant avec le VIH, la difficulté de dire ou d’évoquer sa séropositivité dans les différentes sphères de la vie demeure réelle. La majorité des recherches sur le sujet ont été menées aux Etats-Unis et dans les pays du Nord et par conséquent très peu de données sont disponibles pour les pays en développement. De plus, aucune analyse comparée entre pays n’a été menée pour mieux comprendre ce phénomène dans sa globalité.

L’objectif de cette étude consiste à mieux comprendre à qui, dans quelles conditions et pour quelles raisons les personnes séropositives décident de parler ou non de leur séropositivité. Les données seront comparées pour les trois pays (Mali, Maroc, République Démocratique du Congo) de l’étude afin de mettre en avant les similitudes et les différences dans des contextes-pays différents.

900 personnes séropositives suivies médicalement et/ou accompagnées dans les associations partenaires du projet seront interrogées à partir du même questionnaire.

Les objectifs opérationnels

  1. l’amélioration des réponses communautaires sur la question du partage du statut sérologique
  2. le soutien technique aux activités de recherche communautaire pour les membres de PLUS
  3. le renforcement des collaborations communautaires/chercheurs dans les pays des membres de PLUS et une plus grande reconnaissance de la recherche communautaire
  4. via les résultats, le soutien au plaidoyer national et international contre la stigmatisation et les discriminations s’exerçant à l’égard des personnes séropositives

En savoir plus…

Coalition PLUS membre du TRT-5

Le TRT-5 a validé la candidature de la Coalition PLUS en mars 2010 pour représenter les personnes vivant avec le VIH/sida et/ou vulnérables à l’épidémie et la société civile au comité scientifique « pays en développement » de l’ANRS (agence nationale de recherche sur le VIH/sida et les hépatites en France). En 2008, les recherches menées dans les pays en développement représentaient un peu plus de 25 % des dépenses de l’Agence. Le comité scientifique sectoriel n°6 est chargé de l’évaluation des projets soumis aux appels d’offres de l’agence.

Les principaux enjeux reposent sur une plus grande implication des représentants des personnes vivant avec le VIH/sida et de la société civile du Sud dans les travaux de l’ANRS et sur la représentation active de la société civile (Nord et Sud) dans l’AC12 (Action Coordonnée n°12) dont l’objectif est de mettre en réseau les chercheurs pour réfléchir sur les thématiques de recherche et conduire à la soumission de projets dans le cadre des appels d’offres de l’agence.

Le TRT-5 (Traitements et Recherche Thérapeutique 5) est une coalition de huit associations françaises impliquées sur les enjeux thérapeutiques et de recherche. Créé en 1992, ses objectifs sont de faire valoir les besoins et de défendre les intérêts et les droits des personnes vivant avec le VIH auprès de tous les acteurs de la recherche et de la prise en charge médicale, et de participer à la diffusion, auprès des personnes concernées, d’une information précise et actualisée sur les traitements et la recherche thérapeutique. Le TRT-5 est aujourd’hui le principal interlocuteur associatif de l’ANRS, à travers sa présence et son implication dans nombre de ses instances.