Logo du programme de recherche communautaire EPIC porté par Coalition PLUS

Contexte

La pandémie de Covid-19 a fortement impacté les populations les plus vulnérables suivies par le réseau de Coalition PLUS. En effet, dès mars 2020, les associations membres de Coalition PLUS ont donné l’alerte en signalant les effets de la crise sur les personnes accompagnées et sur les services proposés par les structures communautaires. Ainsi, les premières difficultés rapportées par les communautés étaient la difficulté à accéder aux soins ou au matériel de réduction des risques, l’impossibilité d’exercer le travail sexuel ou encore l’insécurité alimentaire. Coalition PLUS a d’ailleurs mis en place un fonds d’urgence pour permettre la réorientation de certaines activités et le développement de nouvelles initiatives. Par exemple, les membres ont pu ainsi initier des téléconsultations ou la dispensation de médicaments à domicile.

Il devenait pourtant urgent et nécessaire de documenter l’impact de cette crise dans le milieu communautaire, afin de :

Logo d'une personne avec une pancarte

Mieux répondre aux besoins des populations

Image d'une main

Adapter les services aux besoins des populations

Image de deux pièces de puzzle

Collecter des données pour appuyer nos actions de plaidoyer


C’est ainsi qu’est né le programme de recherche communautaire EPIC (Enquêtes pour évaluer l’impact de la crise sanitaire Covid-19 en milieu communautaire), qui a répondu aux besoins identifiés par les structures communautaires et qui s’adapte aux capacités financières, techniques et humaines des associations qui y participent. 

Résultats

Articles scientifiques

Rapports

Valorisations non-scientifiques

EPIC en quelques chiffres

EPIC dans le monde


Méthodologie à la carte

EPIC suit toutes les étapes d’une recherche communautaire, notamment en  impliquant les populations concernées. Un groupe de travail composé de chercheurs-euses académiques et associatifs-ves, ainsi que d’activistes, a été créé et a développé les outils et la méthodologie générale du projet.

Le Laboratoire de Recherche Communautaire accompagne les associations souhaitant réaliser une ou plusieurs enquêtes EPIC dans la recherche de financements, les choix méthodologiques, les stratégies de recrutement, la gestion de la base de données, les analyses statistiques et la valorisation des résultats. L’équipe du Laboratoire propose également des formations sur les outils et la méthodologie, notamment qualitative.

Une méthodologie adaptable a été mise en place

Le programme EPIC propose un recueil de données par méthodes mixtes (questionnaires et/ou entretiens). Cela permet d’avoir une vision à la fois globale et fine des enjeux associés à la crise sanitaire :

  • Chaque association a pu construire ses enquêtes quantitatives en choisissant des blocs de questions thématiques. Concrètement, 15 modules thématiques ont été proposés (ex. accès à la santé, PrEP, travail sexuel). Ainsi, au niveau local, chaque association a pu choisir les modules qui répondaient au mieux à la situation qu’ils observaient sur le terrain. Des questions ont été ajoutées en fonction des spécificités locales. 
  • Les questionnaires peuvent être administrés par des enquêteurs-rices ou en auto-questionnaire, diffusés en ligne ou proposés en papier dans un lieu d’intervention de l’association.
  • Chaque association peut réaliser des enquêtes qualitatives auprès des populations clés et/ou des acteurs-rices communautaires par entretien individuel. Les entretiens peuvent être réalisés en face à face, en visioconférence ou par téléphone à l’aide de grilles d’entretien proposées.
  • Deux outils supplémentaires ont été créés afin de documenter l’évolution pendant la période de recrutement des mesures sanitaires et de la législation auprès des populations concernées ainsi que l’impact de la pandémie sur le fonctionnement de l’association (fiches pays et structure).

Au-delà de la recherche

Le programme EPIC a d’ores et déjà permis à certaines associations :

  • de collecter des nouvelles informations sur des populations clés ;
  • d’adapter des actions ou services en fonction des besoins recueillis dans le programme ;
  • d’utiliser ces données scientifiques à des fins de plaidoyer, de communication, et de mobilisation de ressources.

Le programme EPIC a également permis de renforcer les capacités des structures participantes en recherche communautaire et de développer de nouveaux partenariats académiques et associatifs. Ces résultats font l’objet actuellement d’un travail de capitalisation.


Nos partenaires académiques

  • Logo Santé publique France
  • Logo CEEISCAT
  • Logo Public Health England
  • Logo SESSTIM

Nos partenaires financiers

  • Logo agence française de développement