Quizz – C’est la Journée Zéro Discrimination

2146

Êtes-vous prêt pour un quizz ?

Combien de pays sont dotés de lois qui criminalisent les relations sexuelles entre personnes de même sexe ?

–   Près de 80

–   Près de 50

–  Aucun, on ne discrimine plus les personnes qui ont des relations sexuelles avec une personne de même sexe, voyons.

Réponse : près de 80 pays pénalisent les relations sexuelles entre personnes de même sexe. Celles-ci sont obligées de vivre dans la peur d’être emprisonnées, torturées ou mises à l’écart de la société.

Au Malawi, en Namibie et au Botswana, quel pourcentage d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes déclarent avoir peur de se rendre dans des centres de soins ?

–   1 sur 5

–   1 sur 10

–   Tous. Mais c’est normal, moi aussi j’ai peur des piqûres.

Réponse : 1 sur 5. Le piètre accès aux soins pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes est un problème majeur de Santé publique. Par crainte des représailles, ceux-ci renoncent en effet à consulter et à se faire soigner. Par manque d’informations et faute d’accès aux outils de prévention et de dépistage, ils se retrouvent particulièrement exposés au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles.

Toutes les heures, combien de jeunes femmes sont infectées par le VIH ?

–   50 jeunes femmes

–   20 jeunes femmes

–   0, elles peuvent avoir des relations sexuelles avec préservatif.

Réponse : chaque heure, 50 jeunes femmes sont nouvelles infectées par le VIH dans le monde. Et à l’heure actuelle, il n’est pas toujours possible pour les femmes d’imposer le préservatif à leurs partenaires, ce qui augmente leur vulnérabilité face au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles.

Cela vous choque ? Nous aussi. Et c’est normal d’être choqué. Ce qui n’est pas normal, c’est que ces discriminations perdurent.  Elles sont à l’origine de souffrances pour des millions de personnes. Elles entraînent rejet, violences et abus. Et elles nourrissent l’épidémie de VIH/sida.

Comme le déclare Michel Sidibé, Directeur exécutif d’ONUSIDA, «des communautés entières souffrent lorsque l’on ne lutte pas contre la discrimination. Limiter les chances des filles et des jeunes femmes de bénéficier d’une éducation appropriée porte non seulement préjudice aux chances de vie individuelles, mais empêche les sociétés de bénéficier d’un creuset plus vaste de talents. Opérer des discriminations à l’égard des personnes en raison de leur race engendre des souffrances individuelles et fragilise la cohésion sociale. Stigmatiser ceux et celles qui vivent avec le VIH dissuade les personnes de se soumettre au dépistage et de chercher à se procurer des soins et des traitements vitaux ».

Aujourd’hui, nous sommes le 1er mars : Journée Zéro Discrimination. Avançons ensemble vers la construction d’un monde sans discrimination. Rejoignez le mouvement en vous rendant sur la page Facebook de l’ONUSIDA et en partageant le papillon, symbole de la Journée Zéro Discrimination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.