Semaine internationale du dépistage 2020

Semaine internationale du dépistage : une 1ère édition organisée par Coalition PLUS !

Du  23 au 29 novembre 2020, c’est la Semaine internationale du dépistage. VIH, hépatites B et C, infections sexuellement transmissibles, et même COVID-19 : faites le test ! Coalition PLUS et ses associations membres et partenaires se mobilisent pour vous aider à passer à l’action !

Semaine internationale du dépistage : une mobilisation aux quatre coins du monde !

Pour que l’accès au dépistage devienne une réalité pour tous-tes, Coalition PLUS et ses organisations membres et partenaires organisent cette année la première Semaine internationale du dépistage. Dans le prolongement de la Semaine européenne du dépistage, nous proposons des actions adaptées aux contextes sanitaires nationaux pour le dépistage :

  • du VIH,
  • des hépatites B et C,
  • des infections sexuellement transmissibles,
  • et même de la COVID-19 et de certains cancers.

Ainsi, dans les pays où c’est possible, nos associations communautaires prévoient des opérations de dépistage dit « communautaire », en centres de santé ou hors les murs, en toute confidentialité et sécurité. Grâce notamment à notre fonds d’urgence, nos militants-tes disposent en effet de tout le matériel de protection nécessaire pour effectuer les tests dans le respect des gestes barrières. Dans les pays où, au contraire, les restrictions des déplacements et des contacts restent de mise, d’autres solutions existent, comme l’autotest de dépistage du VIH.

Semaine internationale du dépistage : s’informer et agir pour mettre fin aux épidémies !

Quelle que soit l’infection, connaître son statut, positif ou négatif, est indispensable pour prendre soin de soi… et des autres ! Ce n’est qu’une fois dépisté-e que l’on peut accéder aux traitements et entrer dans le parcours de soin. En prenant sa santé en main, on participe au contrôle des épidémies.

En effet, le dépistage est la première étape pour mettre fin au sida et aux hépatites virales. Mais nous sommes encore loin du compte. Aujourd’hui, dans le monde, 1 personnes vivant avec le VIH sur 5 ne connait pas son statut. Concernant l’hépatite C, seules 20% des personnes touchées savent qu’elles sont infectées. En cause, la stigmatisation, les discriminations et les inégalités qui éloignent les populations les plus vulnérables du dépistage et du soin !

Le dépistage communautaire, une stratégie de prévention gagnante

Au-delà du test en lui-même, la Semaine internationale du dépistage est une opportunité pour nos militants-tes d’aller à la rencontre des publics, en particulier au sein de leurs propres communautés. Objectif : présenter aux personnes les outils de prévention à leur disposition, dont le dépistage fait partie, et initier un dialogue autour de leur santé sexuelle.

Or, notre expérience le montre. Dès lors qu’elles sont formées aux tâches biomédicales requises, les personnes issues des populations les plus exposées aux VIH, hépatites virales et IST, sont les mieux placées pour dépister leurs pairs-es ! Parce qu’elles comprennent leurs besoins et leurs réalités de vie, elles leur offrent un contexte sécurisant et non-jugeant. De plus, cette démarche s’inscrit en complémentarité du système de santé classique. Quel que soit le résultat du test, ces agents de santé communautaire sont en mesure d’accompagner les personnes dépistées vers les structures de soin, en fonction des problématiques de santé qu’elles rencontrent. Malheureusement, cette expertise n’est pas toujours reconnue à sa juste valeur. Cela doit changer.

Nos revendications

A l’occasion de la Semaine internationale du dépistage, Coalition PLUS, ses associations membres et partenaires, interpellent les pouvoirs publics. Le dépistage doit être accessible à tous-tes, même dans les zones les plus reculées et au sein des communautés les plus marginalisées !

Nous demandons :

  • La reconnaissance et l’intégration du dépistage communautaire dans les politiques de santé publique.
  • L’accès effectif aux outils de prévention et de dépistage partout dans le monde.
  • Une recommandation de l’OMS sur la mise en place de l’autotest de dépistage du virus de l’hépatite C (VHC).
  • Une offre de dépistage accessible à tous-tes : VIH, VHC, autres infections sexuellement transmissibles, cancers (col de l’utérus et anal), etc.
  • Une lutte active contre les discriminations et la stigmatisation, qui empêchent les populations-clés d’accéder aux soins.
  • L’implication des acteurs-rices de la société civile dans les stratégies de dépistage de la COVID-19.

Les outils de plaidoyer à télécharger et à partager !

Faites passer le message sur les réseaux sociaux avec nos infographies à télécharger ! 

Bannières :

Indétectable = Intransmissible  Le dépistage, on le fait pour soi, mais aussi pour les autres.  Une personne séropositive au VIH sous traitement efficace ne transmet pas le virus !  #UEQUALSU #IEGALEI
VIH, hépatite C, IST  Dépistage par les pairs-es  Autotest VIH  Auto-prélèvement pour le dépistage des IST  A chacun-e sa solution !
Prendre soin de soi et des autres - Positif ou négatif, connaître son statut, c’est la première étape pour prendre soin de sa santé. - C’est essentiel pour entrer dans le parcours de soin et commencer un traitement. - Initier un traitement contre le VIH, c’est aussi stopper les transmissions.
Savoir c’est pouvoir - VIH => 1 personne séropositive sur 5 ignore son statut - Hépatite C => 4 personnes séropositives sur 5 ignorent leur statut - Faites le test !

Dépistage communautaire : notre actualité