Rencontre PS-SPD: ce que demande la Coalition PLUS avec d’autresRencontre PS-SPD: ce que demande la Coalition PLUS avec d’autres

842

Les ONG de la campagne allemande “Steuer gegen Armut” et celles de la campagne française « Taxe Robin des Bois » interpellent François Hollande et J-M Ayrault, Sigmar Gabriel, Frank-Walter Steinmeier et Peer Steinbrück

Aujourd’hui, les leaders respectifs du parti socialiste français et du parti social démocrate allemand se réuniront pour discuter de leur positioncommune concernant la croissance économique, les déficits et la taxe sur les transactions financières. Autant de défis auxquels l’Europe doit faire face.

« Nous craignons que les leaders des deux partis aient fait l’impasse sur le principe de solidarité avec les pays les plus pauvres » explique Detlef von Larcher de la campagne allemande “Steuer gegen Armut” (La taxe contre la pauvreté). « Les deux leaders savent que la taxe sur les transactions financières est censée financer les grandes urgences mondiales comme le sida et la sécurité alimentaire, mais récemment ils n’ont fait référence à la taxe que par rapport à la croissance économique et aux déficits ».

« Nous avons vraiment besoin que les leaders des deux partis envoient un signal fort en affirmant que la taxe est une opportunité historique pour enfin tenir les engagements pris envers les populations les plus pauvres » souligne Bruno Spire, président de AIDES, membre de la campagne Taxe Robin des Bois. « Nous avons aussi besoin de la taxe sur les transactions financières pour financer les enjeux du développement. Cette Taxe peut marquer l’avènement d’une solidarité internationale véritable et durable ».

Contact presse :
Tony Fortin (AIDES) 06 28 59 23 44
Magali Rubino (OXFAM France) 06 30 46 66 04
Julie Chaverou (Coalition PLUS) 06 82 67 83 16

Les ONG de la campagne allemande “Steuer gegen Armut” et celles de la campagne française « Taxe Robin des Bois » interpellent François Hollande et J-M Ayrault, Sigmar Gabriel, Frank-Walter Steinmeier et Peer Steinbrück

Aujourd’hui, les leaders respectifs du parti socialiste français et du parti social démocrate allemand se réuniront pour discuter de leur positioncommune concernant la croissance économique, les déficits et la taxe sur les transactions financières. Autant de défis auxquels l’Europe doit faire face.

« Nous craignons que les leaders des deux partis aient fait l’impasse sur le principe de solidarité avec les pays les plus pauvres » explique Detlef von Larcher de la campagne allemande “Steuer gegen Armut” (La taxe contre la pauvreté). « Les deux leaders savent que la taxe sur les transactions financières est censée financer les grandes urgences mondiales comme le sida et la sécurité alimentaire, mais récemment ils n’ont fait référence à la taxe que par rapport à la croissance économique et aux déficits ».

« Nous avons vraiment besoin que les leaders des deux partis envoient un signal fort en affirmant que la taxe est une opportunité historique pour enfin tenir les engagements pris envers les populations les plus pauvres » souligne Bruno Spire, président de AIDES, membre de la campagne Taxe Robin des Bois. « Nous avons aussi besoin de la taxe sur les transactions financières pour financer les enjeux du développement. Cette Taxe peut marquer l’avènement d’une solidarité internationale véritable et durable ».

Contact presse :
Tony Fortin (AIDES) 06 28 59 23 44
Magali Rubino (OXFAM France) 06 30 46 66 04
Julie Chaverou (Coalition PLUS) 06 82 67 83 16

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.