Rapport d’activités 2011: « La situation actuelle est inacceptable, alors que nous disposons des outils pour mettre un terme à l’épidémie »

1451

« La situation actuelle est inacceptable, alors que nous disposons des outils pour mettre un terme à l’épidémie »

Coalition PLUS, union d’associations communautaires de lutte contre le VIH/sida, a été créée en 2008 avec comme objectif de remettre les malades et les personnes exposées au risque d’infection par le VIH/sida au centre des programmes de lutte contre la pandémie. Composée en 2011 de dix très importantes associations d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, elle a mené de nombreux combats pour contribuer à maintenir le VIH/sida à l’agenda des dirigeants, initier des projets de recherche communautaire et soutenir ses adhérents.

Mais l’environnement international demeure hostile à la mobilisation nécessaire pour mettre un terme à la pandémie de VIH/sida. La crise financière mondiale, l’amplification de la répression et la criminalisation des groupes les plus exposés, ont sérieusement impacté la propagation du VIH/sida et retardent l’accès universel aux soins et à la prévention.

Cette situation est inacceptable, maintenant que nous disposons de tous les outils pour mettre un terme à l’épidémie.

Ainsi, bon nombre d’associations communautaires qui ont été les précurseurs du soin, de la prise en charge globale, des actions de prévention auprès des groupes les plus exposés au VIH/sida, sont entravées au quotidien dans leurs actions : retard du paiement des subventions du Fonds mondial, manque de ressources et décisions gouvernementales hostiles.

Face à ces nouveaux défis, Coalition PLUS et ses adhérents redoublent d’efforts et agissent ensemble, aux travers des programmes et activités exposés dans le présent rapport d’activité.

Lise PINEAULT,
Présidente de Coalition PLUS

Télécharger le Rapport d’activités 2011
Télécharger le Rapport financier 2011

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.